« La non-violence a ses limites »