Partenariats

L’IRNC est associé à la revue Alternatives Non-Violentes. ANV, revue de recherche et de confrontations, fondée en 1973, veut montrer la nécessité et l’urgence d’une culture de non-violence et l’efficacité des méthodes de résolution non-violente des conflits. Elle traite chaque trimestre un dossier sur des thèmes liés à la violence et la non-violence, à partir de l’histoire, de l’actualité, de faits de société.

La revue ANV publie quatre numéros par an, toujours centrés sur un thème touchant à la non-violence.

Elle est associée à l’IRNC depuis 1989. Les équipes des deux structures collaborent étroitement.

www.alternatives-non-violentes.org

Des relations privilégiées existent aussi entre l’IRNC et d’autres partenaires.

Le Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN)

Le MAN a été créé en 1974 pour inscrire la non-violence dans le champ politique. Le MAN s’est beaucoup investi dans la lutte contre la militarisation de nos sociétés (objection de conscience, défense des paysans du Larzac, dénonciation des essais nucléaires) et la recherche d’alternatives à la défense armée, dans la lutte non-violente contre les dictatures sud-américaines et contre l’apartheid en Afrique du Dud, dans le combat non-violent des sociétés civiles de l’Est qui a permis la chute du communisme. Il continue à travailler à la recherche de solutions politiques pacifiques au Moyen-Orient, à l’intervention civile de paix, à l’éducation à la non-violence, etc.
http://nonviolence.fr

La Coordination française pour l’éducation à la non-violence et à la paix

Elle a pour buts :

  • L’éducation à la non-violence dans l’enseignement. La "Décennie internationale 2001-2010 de la promotion d’une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde " a été l’occasion de généraliser l'intégration de l'éducation à la non-violence dans les programmes scolaires et les pratiques pédagogiques. Ceci dans le but que l’école devienne un lieu privilégié d’apprentissage et de pratique de la régulation non-violente des conflits.
  • L’éducation à la non-violence dans la société. La Décennie a été aussi l’occasion de promouvoir la formation à la non-violence dans la vie sociale, notamment pour les des jeunes.
  • L’éducation à une culture de non-violence et de paix. La Décennie a été aussi l’occasion de participer à la construction d’une véritable communauté internationale, solidaire et respectueuse des droits de tous les peuples.

www.decennie.org

Le Comité Français pour l’Intervention Civile de Paix, ou Comité ICP

C’est un collectif d’associations engagées dans la solidarité internationale et dans le domaine de la non-violence. Depuis 1997, son action vise à promouvoir l’ICP dans le but de parvenir à sa reconnaissance officielle et à son utilisation comme un outil courant de la régulation des conflits armés régionaux, notamment interethniques et interreligieux.

Le Comité ICP mène différentes actions de sensibilisation au niveau national, et se positionne dans un réseau européen dont l’objectif est la promotion du service civil de paix sous toutes ses formes (comme l’intervention civile de paix).

Le Comité ICP s’engage à plusieurs niveaux :

  • Former des volontaires
  • Sensibiliser l’opinion publique et les décideurs politiques à l’Intervention Civile de Paix
  • Effectuer un travail de recherche sur la gestion des conflits

Il a mis en place une formation qualifiante pour les volontaires souhaitant s’engager dans des missions civiles de paix.
Elle leur permet d’acquérir des compétences spécifiques pour assumer des missions dans des zones de forte tension et de guerres.
www.interventioncivile.org

Non-violence XXI

Ce fonds associatif (avec fonds de dotation) est dédié au financement d’une culture de non-violence au XXIe siècle, et soutenu notamment par la Fondation de France. Il regroupe les principales organisations non-violentes françaises, dont l’IRNC, et contribue à leur financement

www.nonviolence21.org