Résistance à l’occupation israélienne de la Palestine. — 01. Quelle stratégie ?

Les communautés juives, persécutées dans le monde entier depuis l'Antiquité et surtout pendant la Shoah, ont décidé peu à peu de se regrouper sur la terre où est née leur religion. La création de l'État d'Israël en 1948 a malheureusement provoqué l'expulsion de 750 000 Palestiniens qui occupaient leur terre depuis toujours. La résistance palestinienne à l'occupation israélienne de leurs territoires a longtemps pris la forme de la guerre et de la violence (prise d'otages, attentats, roquettes) ou de la "semi-violence" (jets de pierre), mais a aussi été non-violente (manifestations pacifiques, désobéissance civile, reconstruction des maisons détruites, etc.). L'espoir pour les Palestiniens, mais aussi pour les Israéliens et pour la coexistence pacifique entre les deux peuples, est aujourd'hui l'emploi clairement affirmé, généralisé et massif d'une stratégie non-violente - défensive et offensive - par le peuple palestinien.